Activité de soutien professionnelle & extraprofessionnelle

Deux types de soutien sont identifiés :

  • Les activités professionnelles, au côté des activités productives, concourent à la mise au travail et aident le travailleur à être à même d’exprimer sa capacité de travailler.
  • Les activités extraprofessionnelles traitent plus de l’intégration sociale par les loisirs, le sport, la culture.

Ces soutiens sont à caractère social, éducatif, médical, psychologique; leur importance et leur nature sont fonction du type de handicap et des besoins.

 

 

L'activité de production

Le choix des activités de production proposées par l’établissement ont été définies selon le critère suivant :

« Offrir à chaque travailleur handicapé la possibilité de trouver une place en rapport avec ses capacités et ses objectifs et être adaptées ainsi que diversifiées de façon à permettre des réalisations valorisantes indispensables au développement de la personnalité, de la qualification et de la formation des travailleurs handicapés. »

HandicapésLa mise en place de ces activités ne constitue pas la seule finalité de l’ESAT car il serait alors aisé de former les travailleurs à des postes bien établis avec pour seul objectif d’assurer la pérennité de son fonctionnement. Notre politique en ce domaine est de proposer une diversité d’activités dans le seul but d’affirmer notre volonté d’offrir aux usagers un tremplin leur permettant l’accès sur l’extérieur. Toutefois il serait vain de croire qu’un tel objectif pourrait être atteint par notre seule volonté et notre seule prétention du « savoir » de la personne handicapée. C’est pourquoi, les activités proposées seront appuyées par la mise en place d’un plan de formation professionnelle et de soutien adapté à chaque travailleur handicapé dont la mise en œuvre sera assurée par des organismes spécialisés. C’est par l’apport de la formation continue que l’ESAT ne se présente plus comme un lieu où l’on fait carrière et dans lequel la progression à l’ancienneté reste le seul critère de reconnaissance pour la personne handicapée mais, bien au contraire, il devient un lieu transitoire favorisant l’intégration. C’est ainsi que la notion de « projet personnalisé » trouve son fondement et sa nécessité.

[+] Activités professionnelles de l’ESAT

[+] Formation professionnelle

Le plan de formation professionnelle est orienté vers les types d’actions spécifiques suivantes :

  • Actions de préformation et de préparation à la vie professionnelle internes et externes :
    permettre à tout travailleur d’atteindre le niveau nécessaire pour suivre un stage de formation professionnelle proprement dit ou pour entrer directement dans la vie professionnelle.
  • Actions d’adaptation :
    faciliter l’accès de travailleurs à un premier emploi.
  • Actions de promotion :
    permettre à des travailleurs d’acquérir une qualification plus élevée.
  • Actions de prévention :
    réduire les risques d’inadaptation des qualifications à l’évolution des techniques et de préparer les travailleurs à une mutation d’activité.
  • Actions de conversion :
    permettre à des travailleurs d’accéder à de nouvelles activités professionnelles.
  • Actions d’acquisition, d’entretien ou de perfectionnement des connaissances :
    offrir aux travailleurs les moyens d’accéder à la culture, de maintenir ou de parfaire leur qualification et leur niveau culturel ainsi que d’assumer des responsabilités dans la vie sociale.

 

 

Les activités de soutien

Comme le rappelle la Convention d’Aide Sociale signée entre l’AFDAEIM et le préfet de la Seine-Saint-Denis :

« Le travail ne constitue pas le seul facteur d’intégration des travailleurs handicapés et par conséquent ne peut être le seul aboutissement d’une politique d’insertion sociale...»

Handicapés sportEn 1992, l’ESAT s’installait dans ses nouveaux locaux et comme pour les ateliers de production des espaces spécifiques, à la pratique des activités de soutien, avaient été réalisés. La matérialisation physique de celles-ci nous a permis de balayer la notion d’activité occupationnelle au profit d’activité complémentaire à la prise en charge de la population accueillie. Aussi, la pratique hebdomadaire d’une ou de plusieurs disciplines, selon les demandes et les possibilités de chaque sportif, sera maintenue dans le cadre actuel en introduisant la notion du «choix orienté». En effet, certaines disciplines étant plus ou moins adaptées au potentiel de chacun, il lui sera conseillé de faire un choix parmi celles qui lui conviennent le mieux, tout en tenant compte de ses préférences.

Enfin, dans le cadre du soutien sportif, c’est par la mise en place d’un projet spécifique qu’il a été possible d’offrir un éventail plus large des activités proposées. L’aménagement d’espaces internes réservés à la pratique sportive, la location annuelle d’installations extérieures, l’acquisition importante de matériel et l’accroissement du temps du personnel d’encadrement, ont contribué, de façon progressive, à mener à bien cette activité.

[+] Disciplines proposées

Athlétisme - Football - Gymnastique douce - Stretching - Musculation - Marche orientée - Natation - Nage avec palmes - Tennis - Tennis de table - Vélo tout terrain - Équitation

[+] Soutien éducatif

Depuis l’origine l’E.S.A.T a toujours offert, aux usagers, la possibilité de bénéficier de ce type de prise en charge. Le concept de prise en charge s’appuyant sur la définition de la circulaire n°60 A.S article 121-1: « les soutiens ou activités du second type correspondent à ce que le décret appelle activités extraprofessionnelles : il peut s’agir d’organisation de loisirs, d’activités sportives, d’ouverture sur l’extérieur, d’initiation à la vie quotidienne, etc. Ils peuvent assurément avoir leur importance dans un projet global d’épanouissement professionnel et social et il n’est pas question de les proscrire...».

[+] Activités proposées

L’ESAT a affirmé sa volonté de considérer le soutien éducatif comme étant un élément déterminant pour l’évolution et l’épanouissement de la personne. Placé sous l’égide de l’éducatrice spécialisée et de la chef de service, un recensement des besoins est établi auprès de la population accueillie. Un travail de réflexion a donc été engagé afin d’organiser le soutien éducatif en fonction des demandes avec comme principe de base : «une participation volontaire et un engagement à l’activité demandée jusqu’à son accomplissement. Les demandes sont formulées, soit par les usagers, soit, dans certains cas, conjointement avec les moniteurs respectifs. C’est à partir de ce recensement des besoins qu’est défini le mode de prise en charge, le type d’équipement à mettre en place et l’ensemble des activités. C’est ainsi que l’usager devient « acteur » de son projet et non plus « spectateur ».

Le projet de soutien éducatif est organisé autour de trois grands axes :

  • Un axe de travail aménagé pour les usagers ayant ou pouvant prétendre à une vie sociale indépendante (ouverture sur l’extérieur / initiation à la vie quotidienne). La prise en charge est soit individuelle ou en petit groupe en fréquence soutenue.
  • Un axe de travail pour répondre à un besoin d’expression (peinture / dessin). Prise en charge en groupe.
  • Le troisième axe répond à des besoins de maintien des acquis de type scolaire (lecture / calcul / l’heure / situation temporo-spatiale etc.) et également à des demandes à caractère ludoéducatif. Ces activités sont pratiquées soit par petit groupe, relativement homogène concernant le scolaire, ou par groupe hétérogène et plus important pour les activités à caractère ludoéducatif.

 

 
 

Ateliers ESAT Carrefour